Magazine de photos d'art   -  Collectif de photographes

REGARDS DE CONFINE.ES

LUCIESASSIAT.jpg
FAUSTINELEVIN.jpg
CLAIRELOURIA.jpg
PASCALINEDARGANT.jpg

Peut-on encore parler du beau, de l’esthétique, du sensible ou de la poésie dans l’Art ?

Peut-on se poser la question, au risque de faire passer l’œuvre pour un art  "mineur", ou "commercial"

L’Art au sens large doit-il forcément être choquant, provocateur ou incompréhensible pour exister et

avoir sa place ?

 

Les œuvres, quelles qu’elles soient, traduisent la perméabilité de leurs auteurs à une époque donnée.

Elle sont la traduction de son intime sensibilité.

Laissons nous toucher, sans pudeur, par l’esthétisme, la poésie, la douceur des images.

Laissons nous bercer par les émotions qu’elles provoquent.

Elle s'appelait Marcelle...

Elles s’appellent Marcelle, Jacqueline, Colette, Simone, Liliane ou Margareth ... Elles sont nées en 1919, 1927 ou 1933.
Nos grands mères.
Cette génération de femmes qui ont connu la guerre. Qui ont vu leurs droits prendre un nouveau tournant et qui nous ont menées sur le chemin de cette nouvelle révolution féminine.
Regarder leurs portraits en noir et blanc nous raconte et nous apprend beaucoup sur leur époque. Que ce soit sur leur statut social, sur le monde dans lequel elles vivaient mais aussi sur l’art photographique.
Cette époque où le numérique n’existait pas. Où l’instantané photographique n’existait pas.
Où les photos avaient toujours un sens. Sentimental, artistique ou pratique.
On ne croulait pas sous les images inutiles dénuées de sens ou de beauté.
Comment retrouver l’authenticité des photos d’antan, l’émotion que provoquent les portraits de nos grands mères retrouvés dans les coffres de famille? Comment les associer aux grandes possibilités que nous offre la photographie numérique aujourd’hui? Comment provoquer des accidents parfaits qui rendent une image unique, inimitable? Comment reproduire le charme de la photo ratée ou retrouver la poésie touchante du portrait de famille trop posé?

 

Le numérique a ouvert un autre monde à la photographie. Et même s’il lui a un peu volé la magie de l’inattendu, il lui offre une multitude de nouvelles possibilités.

Nourrissons-nous des photos de nos grands mères pour aller plus loin, pour créer et innover davantage dans la photographie contemporaine.

  • Instagram